Plats

Recette : l’oca du Pérou caramélisé

Publié le 29 décembre 2015 - 11 commentaires

Et encore une star de nos tables de fêtes, voici l’oca du Pérou de Prince de Bretagne !

L’oca du Pérou est un très joli légume, que l’on peut trouver en version jaune ou rouge. On l’appelle aussi oxalis tubéreux.

Comment préparer l’oca du Pérou ? Cru ou cuit ?

L'oca du Pérou de Prince de BretagneCru, l’oca du Pérou est acidulé et offre des parfums d’enfance, à la fois un petit goût de châtaigne fraîche et de pomme cueillie sur l’arbre. Très agréable, mais plutôt en petites quantités : vous pouvez utiliser l’oca du Pérou cru en fines rondelles pour décorer et vivifier une salade composée, par exemple.

Cuit, l’oca du Pérou va perdre ses couleurs vives. Mais rassurez-vous, le rose tendre est très appétissant également. L’oca poêlé en petits cubes (il cuit très vite), avec des dés de pommes de terre, composera un ensemble original et agréable. Mieux encore, notre recette d’oca du Pérou caramélisé va sublimer ses saveurs.

 Notre recette d’oca du Pérou

Coupez un oca du Pérou en deux, dans le sens de la longueur : vous voyer perler le liquide ? Ce sont ces sucs que nous allons utiliser dans notre cuisson.

Au final, nous obtiendrons des demi-ocas qui vont intriguer nos convives et offrir une saveur à la fois acidulée et sucrée. L’idéal pour servir avec une viande de porc, un boudin blanc, une canard… Nous l’avons aussi testé en accompagnement d’un chapon, avec quelques pommes duchesses, et c’était parfait !

Notre recette d'oca du Pérou

5.0 from 3 reviews
Oca du Pérou caramélisé
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Une garniture originale pour une viande de porc ou une volaille
Auteur :
Personnes : 4
Ingrédients
  • 10 ocas du Pérou
  • 40 g de beurre
  • 1 cuillerée de miel
Instructions
  1. Coupez les ocas du Pérou en deux dans la longueur.
  2. Faites fondre le beurre dans une poêle.
  3. Déposez-y les ocas face coupée dessous.
  4. Faites dorer pendant 5 minutes en remuant bien.
  5. Couvrez et faites cuire à feu doux en remuant régulièrement pendant une quinzaine de minutes.
  6. En fin de cuisson, ajoutez le miel, remuez et laissez cuire encore 5 minutes.
  7. Les ocas du Pérou doivent être légèrement caramélisés dessous et cuits à cœur (la pointe d’un couteau rentre facilement).
  8. Servez chaud.
Le truc du chef : L’oca de Pérou cuit est légèrement acidulé et un peu sucré. Cuit ainsi, il sera parfait avec une échine de porc, un boudin blanc, ou une volaille (canard, chapon…).

Oca du Perou caraméliséLes plus rares des légumes oubliés Voir aussi notre vidéo « les légumes d’antan mystérieux » pour apprendre à utiliser la capucine tubéreuse, l’oca du Pérou, le crosne, l’hélianthi…

11 réflexions sur « Recette : l’oca du Pérou caramélisé »

  1. TEISSIER joelle pitou

    POURQUOI NE DONNEZ QUE DES ASSOCIATIONS DE METS D’ORIGINE ANIMALE ???
    CELA FAIT 25 ANS QUE JE SUIS VEGETARIENNE (pas de viande, pas de poisson, pas de crustacé, pas de coquillage) ET C’EST QUE DU BONHEUR DE NE PAS FAIRE DU MAL AUX AUTRES LOCATAIRES DE LA TERRE !!!
    MERCI D’Y REFLECHIR !!!

    Répondre
    1. Bois

      Votre alimentation nous est franchement indifferent. …. c est ici une recette pour découvrir un produit peu commun, donc libre à vous de l associer selon votre rite.
      Et puis essayer un bon steak, une bonne omelette avec des oeufs de plein air ou un pavé de poisson sauvage ça vous fournira peut être un peu DE LIBERTÉ D ESPRIT ….
      Et bon appétit bien sûr …….

      Répondre
      1. michelle

        j’ai personnellement essayé les Ocas du Pérou avec des toutes petites carottes le tout poêlé dans du beurre salé avec du sucre (ou du miel) et du curry balti. Un délice

        Répondre
    1. Prince de Bretagne Auteur de l’article

      Bonjour, la peau des ocas est très fine, il est inutile de les éplucher. De plus, c’est leur peau qui leur apporte de si belles couleurs !

      Répondre
  2. Bruno

    Bonjour,

    Je teste cette année dans mon potager la culture de l’oca du pérou. Super facile, il suffit de mettre des tubercules à germer des des pots de terreau puis de repiquer en mai en pleine terre. Pour l’instant, tout ça a bien pris. Il me tarde l’automne prochain pour récolter et essayer cette recette qui donne envie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez compléter l\'opération pour envoyer votre message : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notez cette recette :